Rechercher :

Monoxyde carbone: prévention

Imprimer la page

LA VIGILANCE DOIT ETRE RENFORCEE : RISQUES D’INTOXICATIONS

Les intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde. Les bons gestes de prévention aussi !
 

Inodore, incolore, non irritant, indétectable par l’homme, le monoxyde de carbone (CO) est la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France. Il provoque chaque année plusieurs dizaines d’intoxications dans la région dont certaines mortelles.

Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant très toxique qui prend la place de l’oxygène dans le sang. Il provoque maux de têtes, nausées, fatigue et dans les cas les plus graves le coma voire le décès.
Les appareils qui fonctionnent avec une énergie combustible comme le bois, le charbon, le gaz (naturel, butane, propane), l’essence, le fioul ou encore l’éthanol dégagent en plus ou moins grandes quantités du monoxyde de carbone.
 

Pour éviter les intoxications, des gestes simples existent :
 

  • Avant l’hiver, faites vérifier vos installations de chauffage, vos conduits de fumée et vos installations de production d’eau chaude sanitaire par un professionnel qualifié. L’entretien annuel des chaudières est désormais obligatoire, quel que soit le combustible utilisé. Le ramonage des conduits de cheminée l’est également.
  • Veillez, toute l’année, à assurer une bonne ventilation de votre logement. N’obstruez pas les bouches d’aération destinées à la ventilation du logement et au fonctionnement des appareils à combustion, même en période de grand froid.
  • N’utilisez surtout pas un groupe électrogène dans un local, même ouvert sur l’extérieur : il doit être utilisé exclusivement en extérieur et à distance suffisante des prises d’air et des ouvrants (fenêtres, portes, etc.) des habitations.
  • N’utilisez pas de manière prolongée les chauffages d’appoint à gaz ou pétrole. Ils rejettent leurs gaz de combustion et de l’humidité à l’intérieur de l’habitation : leur utilisation doit être ponctuelle et réservée aux seules pièces correctement ventilées.
  • N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage, tels que les cuisinières, les braséros et les barbecues.


Les organisateurs de rassemblements de personnes (rassemblements familiaux, manifestations culturelles ou religieuses, etc.) doivent être tout particulièrement attentifs car les épisodes d’intoxication en lien avec l’utilisation de panneaux-radiants à combustible gazeux sont fréquents et concernent chaque année plusieurs centaines de personnes.

En période de grand froid et d’intempéries, il convient d’être particulièrement vigilant sur les conditions d’utilisation d’appareils de chauffage d’appoint ou de groupes électrogènes.

Pour se protéger complètement d'une intoxication au monoxyde de carbone, il est recommandé d'installer des détecteurs de monoxyde au sein des logements. C'est aujourd'hui la seule assurance de détecter la fuite de manière infaillible.

Les symptômes de l’intoxication
Des maux de tête, des nausées, une confusion mentale, de la fatigue. Ils peuvent ne pas semanifester immédiatement et toucher plusieurs personnes. Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort. La prise en charge dès les premiers symptômes doit être rapide et peut justifier une hospitalisation spécialisée.

En cas de soupçon d’intoxication
Il est recommandé d’aérer les locaux, d’arrêter si possible les appareils à combustion, d’évacuer les locaux et d’appeler les secours en composant le 15 (SAMU), le 18 (pompiers) ou encore le 112 (n° d’appel d’urgence unique européen ).

 

Source : ARS Centre
 

En savoir plus :

http://www.ars.centre.sante.fr
http://www.sante.gouv.fr
http://www.inpes.sante.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent de réaliser des statistiques de navigation.

En savoir plus